PARIS OPEN KARATÉ 2022

Quel week-end ! Fin de l’édition 2022 du PARIS OPEN KARATE. Après deux ans de disette suite à la pandémie, le gymnase Pierre De Coubertin, salle emblématique du karaté français accueille l’évènement phare de la FFK.

KUMA SPORT n’a jamais été aussi bien représenté lors d’une manifestation d’envergure. Ce sont 9 athlètes de la #TEAMKUMASPORT qui étaient présents lors de l’OPEN. Une énorme pensée pour Arthur NOEL qui n’a pu évoluer en kata, sa discipline de prédilection, pour des raisons médicales.

Vendredi 21 Janvier 2022

Kata féminin

Premier jour de cet évènement qui démarre par le kata féminin. Le PARIS OPEN KARATÉ étant sorti du circuit karate1, on ressent l’absence des têtes d’affiches internationales. Le virus à nouveau en hausse dans plusieurs pays n’arrange rien. C’est une grande majorité de françaises engagées dans cette catégorie. Cassandra Sampieri et Helvétia Taily, nos deux insulaires; entament parfaitement leur compétition et passent les premiers tours aisément. La première grosse sensation de la journée nous vient de Cassandra qui s’offre le luxe de battre Sakura Kokumai. A tout juste 17 ans, surclassée en sénior, Cassandra prend le pas sur sa rivale américaine âgée de 29 ans qui est arrivée 5ème aux JO de TOKYO. L’américaine s’était inclinée en petite finale face à Viviana Bottaro, la numéro 1 italienne.

Cassandra élimine donc la favorite de cet évènement qui est actuellement 2ème au ranking mondial. C’est la performance du week-end de notre point de vue !

Helvétia rayonne également. Tour après tour, la réunionnaise entraînée par Jonathan Maruani démontre tout son savoir dans chaque kata. Puissante et très “propre”, tout est prédisposé pour une médaille.

Malheureusement, nos deux championnes s’inclineront d’un drapeau en quart de finale face aux italiennes qui prendront les 3ème places du podium. Cela se discute! Il y avait largement la place pour Cassandra et Helvétia pour monter sur la boîte. La discipline du kata reste très rude surtout à ce niveau. Cela promet de belles choses pour les échéances à venir pour nos deux techniciennes. Bravo à toutes les deux !

Kata masculin par équipe

Les hommes rentrent en lice en kata équipe. Haron Weiss est présent avec ses coéquipiers de l‘équipe de France jeune. Les 3 techniciens montrent une belle équipe, jeune mais déjà rodée pour se mesurer à leurs aînés. Ils se qualifieront pour disputer la troisième place dimanche après-midi.

Kumité féminin -50 kgs

Le kumité fait son entrée dans cet Open avec les femmes en moins de 50 kilos. Tiphaine Bonnarde démarre sa compétition. Plusieurs combats ardemment disputé, Tiphaine donne le meilleur d’elle-même et obtient son ticket pour la place de 3 qui se déroule également dimanche. Le travail lors de sa préparation avec son coach, Olivier Noel; porte ses fruits. Une belle chance de médaille pour le KDL !

Kumite masculin -75 kgs

C’est au tour de Romain Hoch de fouler le tatami en moins de 75 kilos. Grosse catégorie avec de sérieux clients en face. Après avoir remporté la coupe d’Europe Wado avec en ligne de mire la coupe du monde à Tokyo, cet Open est important pour Romain. Premier athlète de la première heure de la #TEAMKUMASPORT, Romain a enchaîné quelques déboires physiques au fil des derniers mois.

Invisible pour nos yeux de spectateurs, Romain démontre une vraie aisance dans son premier combat (Si si Romain, je t’assure que c’est vrai !). Coaché pour l’occasion par Olivier Noel du KDL, il gagne le 1er tour 8 à 0 face à un combattant indien qui n’a aucune chance contre notre champion alsacien. Idem dans le second tour remporté 7 à 3. Les cannes sont toujours là ! Le troisième combat est malheureusement plus fermé avec un adversaire attentiste. Il surprend Romain 2 à 0 sans espoir de repêchage. Le karaté Bas-Rhinois a été brillamment représenté ! Bravo Romain !

C’est ensuite Yamadou Diakho qui entre en jeu en plus de 84 kilos. A 43 ans et 16 ans après sa dernière participation, c’était un défi personnel pour le licencié du Stadium. L’envie de boucler la boucle. Yamadou est stoppé dès le premier tour. La cruelle loi du sport de haut niveau ! Ce sont des larmes de joies qui viendront clore la compétition de Yamadou. “Aucun regret” pour ce grand gaillard qui vient d’inaugurer son Home Trainer à Soultz (68). De beaux projets sont à venir ! Bravo Yamadou pour ton parcours et ton engagement.

Samedi 22 janvier 2022

Kata masculin

En kata individuel, ce sont Haron Weiss et Yanis Tas qui se présentent. Haron passe les premiers tours sans encombres. Il sera malheureusement éliminé au pied du podium. Cela ne se joue vraiment à rien. Très belle prestation d’Haron ! Idem pour l’athlète franco-algérien de l’Olympique Stadium de Strasbourg. Yanis a proposé de très beaux katas de l’école shito-ryu et a toute sa place dans cette discipline. Eliminé aux portes des 1/16èmes de finales, il méritait bien mieux. Les deux athlètes ont démontrés de magnifiques qualités physiques et techniques. Encore une fois, à ce niveau, cela se joue au détail !

Kumite féminin -68 kgs

De retour au Coubertin ! Laurie Thiebaut, actuelle championne du monde WUKF entame à son tour la compétition. Malgré une belle prestation, Laurie ne passera pas sa concurrente de l’équipe de France bien que discutable dans certaines actions dans la phase des quarts de finale. Laurie ne gagnera pas en repêchage. D’autres événements d’envergures sont au programme cette saison. Laurie rebondira après cet Open, à n’en pas douter ! Bravo Laurie !

Kumite masculin -60 kgs, Enzo Berthon

C’est au tour du pensionnaire de l’équipe de France de cette catégorie d’embraser le tatami. Enzo Berthon survole les premiers tours ! Fidèle à lui-même, il dynamise tous ses combats. Il est en forme et ça se voit ! Cela se joue à rien face à l’espagnol en quart de finale. Enzo perdra sur un score nul, le senshu de son adversaire arrête notre marseillais dans sa belle lancée. Une fausse note qui n’entache en rien le niveau d’Enzo. Il est déjà focus sur la série A en Espagne justement dans les jours à venir. Force à toi champion !

Enzo en compagnie de Tiphaine et Romain

Kumite masculin -60 kgs, Sami Tas

Dans la même catégorie, Sami Tas fait un carton plein. Que de technique et d’engagement ! L’athlète franco-algérien du Stadium Olympique de Strasbourg gagne tous ses combats tour après tour, coaché par son père Ahmed. Coup de pied sauté, coup de pied retourné, coup de pied scorpion, très fort aux poings… Sami a un bagage solide et l’œil pour ” piquer ” au bon moment. Son engagement le propulsera jusqu’en finale qui se dispute dimanche.

Kumite masculin -67 kgs

Après s’être illustré en kata, Yanis Tas s’engage également en kumité. Les athlètes évoluant à ce niveau dans les deux disciplines sont extrêmement rares, suffisamment pour le mentionner. Tout comme en technique, Yanis dispose d’excellentes qualités en combat et gagne les premiers tours haut la main. Il échouera sur le fil en quart de finale sans être repêché. Il n’aura pas manqué grand chose à ce jeune athlète du Stadium pour décrocher une médaille dans chaque discipline. De bonne augure pour la suite. Bravo Yanis pour ta performance sur ces deux jours.

Dimanche 23 Janvier 2022, phases finales

Tiphaine pour le bronze

Elle l’a voulue, elle est allée la chercher ! En -50 Kgs, Tiphaine s’impose face à une adversaire anglaise tenace ! Tout se joue au mental, Tiphaine mène deux à zéro mais se fait remonter 4 à 2 en toute fin de combat. La jeune licenciée du Karaté-Do Longwy a tout donné pour décrocher cette belle médaille de bronze. Tiphaine claque un ura-mawashi à 8 secondes de la fin. Parfaite maîtrise ! Elle gagne 5 à 4. Emmené par son coach Olivier Noel, le duo n’a pas fini d’en découdre sur la scène nationale et internationale. Félicitations Tiphaine ! C’est plus que mérité !

Encore une belle médaille en équipe !

Haron Weiss décroche une belle médaille de bronze en kata par équipe. Son équipe l’emporte 3 à 2 face à d’excellents concurrents. Cette jeune équipe de France continue son ascension avec des résultats constants. Les 3 coéquipiers disposent de par leur jeune âge, une très grande marge de progression pour devenir, qui sait, l’équipe senior de demain ! Nous on y croît ! Bravo Haron, grosse performance !

De l’argent pour Sami

Au bout de lui-même, Sami avait à cœur de remporter l’or après 4 gros combats gagné avec la manière. Après avoir mené, Sami perds le fil et voit la vapeur se renverser. Défait en toute fin de combat, Sami saura rebondir la semaine prochaine en Série A en Espagne. C’est bien l’or qu’il compte chercher ! Énorme performance pour ce jeune athlète de 21 ans. Cap sur la suite !

Réaction de Sami Tas au micro de KARATE-K

On t’a vu Sensei !

Petit clin d’oeil à Jonathan Maruani, présentateur du jour que l’on a pu entendre sur le live youtube des finales. Jonathan animera en avril prochain un stage organisé par le CDK67 en collaboration de KUMA SPORT. Toute l’équipe aimerait te revoir sur les tatamis (je dis ça, je dis rien). A très vite 😉

Clap de fin !

Merci à tous les athlètes KUMA SPORT, ainsi que vos proches, vos coachs et vos clubs. Merci pour votre confiance en espérant être parmi vous lors d’un futur évènement de cette taille ! Bravo pour vos performances respectives ! A bientôt 😉

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.